Skip to main content
Topic: Secteur Konor - Espace narratif ! (Read 3757 times) previous topic - next topic

Secteur Konor - Espace narratif !

Venez écrire ici le lore de vos armées, de vos champions. Racontez nous vos victoires et vos défaites. Blâmez ou félicitez les dès par quelques mots habiles. 
Bref, partagez ici ce qui vous fait vibrer. Ce qui nous fait vibrer !

Re : Secteur Konor - Espace narratif !

Reply #1
Voici le lore de ma faction et de son chef de guerre. Je mettrai celui de mes unités au fur et à mesure de la campagne :D

Sous le commandement du Capitaine Rempart Rickus Harrisonus, les forces de l’Ost Rempart des Étoiles Gageuses partent en force dans le secteur Konor afin de stopper la progression des forces chaotiques. Cette invasion n’est toutefois pas la seule raison de leur présence. Les prédictions inquiétantes du tarot impérial et des yeux de l’empereur laissent entendre qu’un destin plus funeste encore attend peut être le secteur Konor, pouvant jusqu’à mettre en péril Sainte Terra. Véritable menace ou simples affabulations, nul ne le sait. Ça sera donc aux forces de Rickus Harrisonus de lever le voile sur ce mystère…

Capitaine Rempart célèbre de la garde custodienne, il est le chef désigné par Trajann Valoris en personne pour mener les forces des serres de l’Empereur lors de cette campagne. Guerrier et stratège accompli, Ancient disciple de Mathusalem et vainqueur d’un Blood Game, il est respecté et admiré par ses paires. Il est toutefois régulièrement critiqué pour sa tendance à négocier en permanence les ressources qui lui sont allouées, mais également de toujours déployer le moins de force possible une fois arrivé sur le champ de bataille. « Un garde custodien ça coûte cher, en plus faut lui payer son armure d’auramite et sa lance gardienne, et moi j’ai un Shield Host à faire tourner », « je vous propose 15 aquillas pour ce caladius grav tank en votre possession », « les munitions de bolter ça pousse pas dans les arbres » sont certaines de ses répliques devenues célèbres. Maître de Chumlius et de Corrus Harrisonus, il éprouve une certaine tendresse pour ses deux disciples, malgré leurs libres interprétations de ses enseignements ainsi que leurs excentricités respectives. Il entend bien revenir triomphant sur Terra, et si possible avec quelques reliques et autres objets de valeurs négociés au meilleur prix dans ses bagages

Re : Secteur Konor - Espace narratif !

Reply #2
T'es sur que c'est pas "Rickus Hunterus" ton chef ? Je dois confondre avec un autre xD


Re : Secteur Konor - Espace narratif !

Reply #4
La très sainte Sœur Héléna du couvent Notre Dame les Martyrs du secteur Konor a été mobilisée pour la défense du secteur.

Spécialisée dans la guerre véhiculée, elle pourra compter sur ses proche conseillères, la Sœur Alicia, la Sœur Sérina et la Sœur Cécilia.

Sœur Héléna est apprécié dans tout le secteur.
Elle est appréciée car elle fait preuve d'empathie vis à vis des civils.

Elle est appréciée par les militaires pour sa connaissance du terrain.
Elle est aussi réputé par les hérétique, car elle n'hésite pas à appliquer la sentence de l'empereur.

Beaucoup d"hérétiques la déteste car elle a massacré un nombre incalculable de cultes et de renégats.
Elle les a soit fait périr par sa lame, soit brulé par le saint lances-flamme de ses sœurs.

Re : Secteur Konor - Espace narratif !

Reply #5
Le très droit et très rigide Commissaire Solomon Cain est confiant. Il ignore certes encore quels ennemis de l'Empereur auront l'audace de lui faire face à son débarquement du fier transport de troupe où la glorieuse Garde Impériale leur a fait l'honneur de les accueillir depuis maintenant près d'un mois, mais il n'a nul doute que le remarqué Castellan Sebastian "Main droite de l'Empereur" Castellanos les mènera à la victoire. Quel besoin, alors, de savoir de quelle salissure ils devront purger les domaines de l'Humanité ? Le savoir c'est le pouvoir, et le pouvoir corrompt. L'esprit de Solomon Cain ne l'autorisera jamais à sombrer dans une telle bassesse, il peut donc se satisfaire de l'ignorance bénie.

Néanmoins, le Commissaire n'est pas homme à prétendre qu'au-delà de son inébranlable loyauté au Trône d'or, il n'est pas habité de quelques doutes quant au succès de sa mission car, à la vérité, assurer l'orthodoxie du raisonnablement jeune et déraisonnablement fougueux Castellan en second Volodymyr-Conan de *******, héritier putatif du fameux gouverneur du mène nom, ne lui semble pas tâche aisée. Non que la discipline ne fut pas son domaine, mais il serait des plus malséant d'exécuter un noble si prometteur.

Tandis que le vaisseau de classe Aquila "Herr Ethique" s'approche de son orbite de destination, Cain songe à son célèbre cousin, qu'il espère émuler et rendre fier de par son courage et sa férocité face aux traîtres, mutants, xenos et hérétiques.

Pour le Monsieur Doré !

Re : Secteur Konor - Espace narratif !

Reply #6
Le lore de la WAAAGH! Brul'âme :

Il y a bien longtemps, lors de l’ouverture d’Eul Bouche de Gork (ou Mork) (Cicatrix Maledictum), une bataille fut menée entre 3 chefs de guerre peaux-vertes pour déterminer lequel mènera la horde verte qui dominera le secteur Konor :
-   Le premier était un Goff dont la méga-armure injectait des stimulants en permanence pour le garder constamment enragé afin de krazer les zoms.
-   Le deuxième était un Bad Moons ayant un penchant pour les améliorations cybernétiques, en faisant profiter sa monture tout comme lui-même des joies de la mécanique pour mieux briser l’ennemi.
-   Enfin, le troisième était un Boss Snakebite superstitieux vis-à-vis des voies inculquées par « Euls Grands Verts » et dont la ferveur au combat n’avait d’égal que sa foi envers eux.
Le combat fut court et sanglant : Le Snakebite arriva sur le Goff comme un Gretchin sur une tarte aux champis et lui arracha la tête en quelques secondes. Le Bad Moons, devant l’horreur du massacre, capitula et lui jura allégeance.
Gruul conserva la méga-armure du Goff comme un trophée, montrant à tout Ork qui le défierait le triste sort d’un clan inférieure, tandis qu’il donnait le rang d’« Eul Poing des Grands Verts » au Bad Moon, Tarkog Goldteef sans se rendre compte qu’il tiendrait plus du poignard que du poing.
Les conquêtes du Boss Snakebite furent légions : des autres tribus d’Orks ou il pillait leurs meilleurs éléments en passant aux forces de grobeks allant trop vite jusqu’à aux menaces « immatérielles » des zêtres rouges sang, où le Snakebite combattait si férocement ces derniers que pour ses Boyz et ses lieutenants, il pouvait brûlait l’âme des démons à chaque coup porté. Ainsi naquit la légende du Gruul Brul’âme, l’Archi-psychopathe.
Malheureusement, la Cicatrix Maledictum s’ouvrit de plus en plus, allant corrompre les mondes aux alentours du secteur Konor. Pour n’importe qui, des hordes de démons de toute sorte était une apocalypse sans précédent. Pour des créatures dont l’objectif est de tirer le plus possible, de tuer jusqu’à en ressentir de la joie, et de conquérir l’univers afin de le rendre vert : ce n’était qu’une grosse fête.
Cependant, ladite horde qu’ils affrontaient décimaient les troupes tandis que leur champion défiait le boss Snakebite qui lui infligeait blessure mortelle sur blessure mortelle, mais cela était réciproque. Son Kikoup et son fling’ jumelé détruit, Gruul, fou de rage, agrippa la nuque du champion et l’étrangla dans un dernier espoir désespéré : de cette derniere action, le champion démoniaque commença à brûler jusqu’à ce qu’il soit désintégré et de sa mort, la légion démoniaque s’évapora petit à petit, signant une victoire pour le Boss de Guerre, mais une mort pour lui.
Voyant que Gruul était mourant, Tarkog le laissa et pris les rênes de la WAAAGH! afin de se faire sa propre renommée. Mais le Médiboss qui accompagnait le Snakebite voyait la chose d’un autre œil, et, à contrecoeur, avec l’aide du Mek « Mondo Zappa » des DeathSkulls, reprirent le trophée pris au Chef Goff et greffèrent sa tête à l’armure. La légende du Brul’âme était immortelle, et les planètes, voire le secteur Konor, allaient brûler.

Re : Secteur Konor - Espace narratif !

Reply #7
Le fluff de mon ordre, le Triumvirat:

Rappelée en urgence de la croisade Indomitus, la farouche et dévouée compagnie du capitaine Caius Caesar a été personnellement choisi par le Primarque pour épauler le secteur Konor. Le capitaine, vaillant guerrier et stratège émérite, dirige avec une main de fer la compagnie pour la gloire de l'Imperium et d'Ultramar. Le biologis Crassus, érudit et curieux, explore les mystères biologiques des mondes rencontrés, sa science sacrée se mêlant à la brutalité du chapitre. Les expériences génétiques menées au nom de l'Empereur les préparent à relever d'autres défis. Au cœur de la compagnie, le Chapelain Pompeius, porteur de la flamme de la foi, inspire l'ardeur religieuse qui unit les Space Marines. Sa voix résonne dans les couloirs des vaisseaux, rappelant aux guerriers génétiquement modifiés la grandeur de l'Imperium et l'importance de leur sacrifice.

Re : Secteur Konor - Espace narratif !

Reply #8
Bonjour tout le monde, voici le lore de ma Dynastie Necron :

Dynastie Alkoptek, dirigée par l'overlord Sokar le Brûlant :
Sokar le Brûlant, connu pour avoir combattu durant la Guerre du Paradis. Alkoptek était une maison vassale du Roi Silencieux lui même. Quand ce dernier ordonna le Grand Sommeil, Sokar ne comprit pas cette décision. Lui et ses serviteurs s'endormirent avec un sentiment de colère, de trahison envers le Roi.
Des millions d'années plus tard, la Dynastie Alkoptek se réveilla de son long sommeil. Sokar chercha des réponses auprès du Roi Silencieux qui vennait de revenir dans la galaxie. Ce dernier ne lui en a finalement donné aucune. Le Brûlant, fou de colère, se rebella et devint indépendant suite à plusieurs assauts et autres guérillas. Ce Roi n'est qu'un traitre, un faible, un couart qui ne mérite pas de diriger les Necrons ! La Dynastie Alkoptek parcourt actuellement la galaxie en quête de gloire et autre conquête pour retrouver la splendeur passée de l'Empire Necron. Voyant le Secteur Konor pris d'assaut par le Chaos, Sokar décida qu'il serait intéressant d'aider ces derniers pour récupérer d'anciennes reliques. Qui sait, peut être que des Necrons y sommeillent, ce serait parfait qu'on arrive en tant que libérateur. De toute façon, le Chaos ne sera qu'un outil pour arriver à ses fins.

Re : Secteur Konor - Espace narratif !

Reply #9
Voici un extrait du discours aux forces impériales du Capitaine Bouclier Rickus Harrisonnus à son arrivée dans le secteur Konor :                                                                     Bon messieurs les fidèles de l’Empereur, je ne vous félicite pas. Un secteur entier menacé par le chaos, une planète déjà tombée et sans qu’on se rende compte de rien ? Mais vous vous croyez où ? Vous pensez que les planètes et le pognon ça pousse dans les arbres ? Vous savez combien ça nous coûte ce bazar ? Mon armure en or elle se paye pas toute seule. On a des frais je vous rappelle. Mais n’ayez crainte l’Adeptus Custodes est arrivé pour remettre de l’ordre dans tout ça. Ce théâtre d’opération, ainsi que toutes les forces impériales présentes, tombent désormais sous notre juridiction. Et pour marquer le coup, je vais faire appel à un petit décret signé de la main de l’Empereur lui même : le MAGISTERIUM LEX ULTIMA. Donc pas la peine de protester, je ne réponds qu’à l’Empereur en personne, et en son absence, à mon Capitaine Général Trajann Valoris. Vous pouvez venir vous plaindre accompagné d’un seigneur inquisiteur, je m’en moque ça changera rien du tout. Bon par contre, pour prouver que je suis pas là uniquement pour vous engueuler depuis le banc de touche, je vais vous faire une petite démonstration de Suprématie Martiale lors de mon premier engagement sur cette campagne. Histoire de remonter le moral des troupes. Ah, une dernière chose. A l’attention des petits malins qui pensent pouvoir comploter dans mon dos en secret : Je vous ai à l’œil

Re : Secteur Konor - Espace narratif !

Reply #10
Voici le lore de ma faction :

Suite aux pertes subi lors de l’assaut sur le Rock et la mort de leur capitaine, ce qu’il reste de la 6eme compagnie des Dark Angels a été placé sous le commandement du lieutenant Saphrael. Récemment promus ce dernier est un vétéran du cercle intérieur ayant servi de nombreuses années dans la Ravenwing puis la Deathwing.  Accompagné l’apothicaire Nathaniel ils furent envoyés sur les mondes de recrutement chapitraux afin de reconstituer leur force.
Cependant a peine arrivé à destination ils reçurent le renfort d’une force de la Ravenwing mené par l’archiviste Uriel ainsi que de nouveaux ordres. Ils devaient se diriger vers le système Konor. Les agents des Dark Angels ayant signalé des déchus et il est de leur devoir de mener la Traque et de les neutraliser. Malheureusement ils arrivèrent dans la système juste après la chute de Genosis.

Re : Secteur Konor - Espace narratif !

Reply #11
   L'Entité de l'Empyréan observait trois de ses disciples en cercle dans le Strategium de la Tour d'Argent "L'Empereur Rouge". Il leur était imperceptible par aucun sens, se contentant d'observer secrètement.



   Il y a quelques mois l'un d'eux, Khorgiris, avait accompli par neuf fois le rituel D'Anar'Zumak Ulys, l'Effileur de Temps. Il avait alors regroupé neuf enfants de neuf ans et neuf vieillards de quatre-vingt dix neuf ans. Chaque tranche d'âge avait été placé en cercle concentrique autour de Khorgiris. Un flux protéiforme et instable relia chaque enfants à un de ces ainés et tous commencèrent à hurler de tourment. Leurs années leurs étaient arrachées et transférées de force à leur binôme, l'un vieillissait et l'autre rajeunissait.
   Si l'énergie les avaient maintenue en vie pendant les neuf heures requis, leurs corps ne purent supporter le traumatisme. Tous moururent à la fin.
   Khorgiris était un Sorcier Exalté du Culte du Temps d'une rare puissance, capable de plier les ères à sa volonté. L'entité n'osait pas l'avouer mais il était un psyker notablement plus puissant qu'elle et seul son obédience absolue sa secte lui permettait de garder le contrôle sur lui.
   Par l'accomplissement du rituel Khorgiris avait mené à bien la première partie du plan. Autour du secteur Konor des anomalies Warp mineurs du passée, du présent et du futur avait été concentrées et fusionnées. Ainsi une tempêtes Warp avait émergé, suffisamment dangereuse pour perturber les esprits des populations locales, déstabiliser échanges astropathiques. Et surtout ouvrir la brèche a une potentielle invasion démoniaque.


   A sa droite se trouvait Boryom du Culte de la Magie, engoncé dans une armure Terminator sertie de runes psychoactives coercitives. Cette dernière vibrait, se tordait, se craquelait en permanence sous la pression magique. Il possédait une puissance considérable mais sauvage et chaotique, qui devait être gardé captive hors des combats. Il ne la libérait que déchainer pour flammes et foudres dans un élan destruction spectaculaire.
   C'était surtout pour ces talents tactiques et son lien notable avec de nombreuses bandes de guerre et légions renégates que l'Entité l'employait. Et cela au prix fort, car Boryom était plus proche du mercenaire que d'un membre a part entière des Thousand Sons. A l'inverse même, il était reconnu pour avoir une allégeance particulièrement fluctuante, ayant quitté et rejoins la légion a plusieurs reprises.
   Dans l'ordre du plan, Boryom avait eu comme mission de fédérer les cultes de l'Architecte du Changement déjà présent dans le secteur de Konor, pour déchainer le chaos aux moments opportuns. A travers des assassinats, du terrorisme et du sabotage, il affaiblirait les mondes en amont des attaques. Il lui a également été demandé d'assurer que d'autres légions Space Marine renégates viendraient s'allier à eux. A travers des manipulations, de la désinformations ou ça simple renommé, il avait fait du Secteur Konor un joyaux qui attirait la convoitise des adeptes des dieux sombres aux alentours.


   Enfin, perché sur ses pattes griffus, caquetant sans discontinuité comme pris par des tocs, le dernier membre était Zahir'zyd. L'Entité et le Shaman Tzaangor avait trouvé un arrangement dans cette opération, bien que ce dernier n'aurait jamais était en mesure de refuser. Dans leurs recherches compulsives de secret blasphématoire et de reliques occultes, le prophète et sa harde avait une réputation d'efficacité qui en avait fait un choix de premier ordre. Il était certes un piètre sorcier et combattant rachitique comparer aux deux Space Marines. Mais L'entité avait tourner son regards vers le secteur Konor spécifiquement pour les sombres secrets qu'il recelait, et le Tzaangor étaient tout indiqué pour les dénicher. Pour peu qu'il ne fasse pas l'erreur fatal de les lui cacher.
   A la demande de son maître, Zahir'zyd était venu avec un présent nécessaire à la finalisation du plan. Solidement enchainé à son disque de Tzeentch, luttant comme une bête enragée, se trouvait un Ork d'une stature impressionnante, probablement un membre de leur classe dirigeante. Zahir'zyd l'avait spécifiquement capturé de par sa connivence avec son chef de guerre, bien que cela ai couté la vie à des dizaines d'autre homme-oiseaux.



   Alors l'entité se décida à intervenir. Laissant apparaitre deux immenses mains fines et griffues qui flottait dans les airs. S'arrêtant à la moitié de l'avant bras, elles disparaissaient ensuite en volutes de fumée dense. Libre de la contraintes d'un bras et d'un corps, elles planaient doucement dans le vide, libérant l'Ork et le firent léviter au centre du cercle. La créature voulu en profiter pour agresser ses ravisseurs mais l'un des doigts griffus vint se poser délicatement au centre de son front. L'Ork se relâcha soudainement, les bras ballants, parfaitement détendu, anormalement serein. Seul ces yeux témoignaient encore de la tempête furieuse qui l'animait.
   Puis la griffe, partant du front, commença lentement à sectionner le haut crâne avec une précision chirurgicale. L'Ork subissait l'opération dans un silence pesant, pleinement conscient de son corps mais dans l'impossibilité d'hurler.
   Maintenant séparé, la partie supérieur du crâne s'éleva doucement dans les airs de quelques dizaines de centimètre. De la taille d'un poing humain, le cerveau de l'Ork était à présent parfaitement accessible pour la suite de l'opération. Les mains vinrent planter le bout de leurs griffes dans l'organe plein de vie. Commençant à étirer, à pétrir, à ciseler la matière grise comme si il s'agissait d'un argile.

   En pleine besogne, l'Entité commença à parler. La perception de sa voix était une souffrance insoutenable pour tout ceux qui l'entendait. Les organes auditifs n'avaient plus de sens car le son remontait le réseau neural vers le cerveau par ces propres chemins. Si bien que vous aviez l'impression de l'écouter aléatoirement avec n'importe quel organe, vos yeux ou votre foie par exemple. De plus il y avait un distorsion démente entre la perception initiale du son puis son analyse par le cortex. Si le final était doux et agréable, vous pouviez tout d'abord entendre cette voix avec soit une lenteur assourdissante ou soit un empressement dégénéré.

"
Mes semblabes vous aurez insufflé l'idée.
Un murmure dans vos songes pour vous contrôler.
Mais...
Vous êtes si simple de corps et d'esprit.
Votre vision de la vie est si absolue.
Alors...
L'idée insufflée ne vivrait que quelque instant.
Brisé par vos convictions brutales.
Cependant...
Mon art est si supérieur.
Eux insufflent. Moi je sculpte. Je grave.
L'idée sera votre vérité.
Car...
L'idée est juste organe et éléctricité.
Et je suis chirurgien et sorcier.
Donc...
Va retrouver tes chefs.
Porte leurs cette verité.
Konor doit être attaqué.
"


   Puis les griffes se retirèrent délicatement du cerveau de l'Ork toujours vivant. Le crâne se ressouda sans laisser la moindre cicatrice. L'entité s'exclama, fier et arrogante de son talent :

"Je suis Yaza'akex Humat, l'Orfèvre de la Chair !"


Re : Secteur Konor - Espace narratif !

Reply #12
Voici le récit de la bataille d’Herculade. Toute contestation des événements serait bien évidemment un mensonge odieux, qui vaudra à son auteur un séjour direct dans un camp de redressement inquisitorial.

Re : Secteur Konor - Espace narratif !

Reply #13
Hello tout le monde, avec un peu de retard voici le fluff de mon régiment

Le secteur Régalia, à l'instar de l'ensemble des mondes sous contrôle de l'impérium fournit des régiments à l'Astra Militarum dans le cadre du paiement de sa dîme.
Le dernier régiment formé, le 13ème, a quitté le secteur il y a peu. Composé de l'élite des différentes forces de défenses planétaires du secteur, c'est une force déjà expérimentée qui s'apprête à renforcer les hordes innombrables de l'Astra Militarum.

Mais alors qu'ils étaient en route vers un système proche dont le gouverneur avait demandé le support de l'Astra Militarum pour mater une rebellion locale, le 13ème Régalien a été redirigé vers le système Konor dont le représentant légal a fait appel à toutes les forces disponibles pour contrer une double invasion d'Orks et de séides des dieux du Chaos.

Léto Hadokar, commandant de la 1ère compagnie étant le plus haut gradé du régiment, il prend la tête de cette puissante force.
Rejoint par d'autres troupes impériales, dont des gardes Custodiens en personne, la compagnie arrive dans le secteur sure de sa force et de sa foi inébranlable envers l'Empereur.

Leurs transporteurs à peine arrivés dans le secteur, Léto Hadokar est informé que sa compagnie est envoyée sur Doldur pour participer à l'évacuation de la population ceci pour ne pas défendre une planète faiblement habité et de concentrer les défenses vers le cœur du système.

Frustré par ce premier ordre qui l'emmène, avec sa compagnie, loin de toute gloire, Léto reste un officier fidèle et ne saurait désobéir aux ordres de la hiérarchie. Il organise donc sa compagnie pour mener à bien sa mission de la manière la plus rapide et efficace possible afin de rapidement rejoindre des théâtres d'opérations plus glorieux.

Tandis que les opérations d'évacuation sont en cours, Léto est informé par ses éclaireurs Ratlings qu'un important contingent représentants de la 1ère Légion se dirige vers son QG.

"Etonnant, dit-il, que viennent faire des Astartes sur ce monde en cours d'évacuation... Préparons leur un accueil digne de leur rang".

Cet ordre à peine donné, des premiers tirs de bolts retentirent dans la ville...